remede-sequelle-viol

Des chiens pour lutter contre les séquelles d’un viol

Après avoir été violée – une “survivante” comme elle se dit elle-même – Marie Yates a adopté un chien d’un refuge et l’a appelé Reggie. Il a vite découvert qu’un lien avait été établi entre les deux, qu’ils avaient tous les deux un chemin à parcourir et des situations à surmonter. “Ils m’ont dit que je ne pouvais pas faire confiance à Reggie à cause de son passé “, explique Yates elle-même. Elle a elle-même vécu le fardeau d’une étiquette imposée qui l’a liée à son passé, comme c’est le cas de certains chiens des refuges. Ces animaux, “ayant subi des violences ou des mauvais traitements, ont un caractère méfiant et parfois craintif”, ajoute-t-il.

Mais comme le décrit Yates dans son livre Reggie and Me, l’un de ces chiens sauvés a fini par la sauver. Ensemble, ils ont surmonté leurs peurs et laissé le passé derrière eux. La pièce a eu un tel impact qu’elle a inspiré l’auteur à créer Canine Hope, une initiative pionnière pour aider les survivants d’abus sexuels avec ces animaux. Jusqu’à présent, il a aidé plus de 100 personnes à élaborer des stratégies pour gérer leur traumatisme et retrouver confiance et estime de soi.

Le projet se concentre sur le lien entre l’être humain et le chien, en promouvant l’empathie et le bien-être émotionnel des deux. Leurs ateliers créent un environnement confortable où les participants (surtout des femmes) n’ont pas l’impression qu’on ne parle pas d’eux. Yates elle-même donne l’exemple de Bruno, l’un des chiens avec qui elle travaille, qui n’a que trois pattes : “Bruno a reçu un coup de pied et s’est tenu tranquille. Il n’a pas fugué et est resté caché dans les meubles, est-il à blâmer pour ne pas avoir crié ou fugué ? Lorsque nous réalisons où se situe le blâme, le changement commence “, dit-il.

L’initiative Canine Hope n’est qu’une des nombreuses initiatives qui sont venues à Tarrasa en juin dernier pour remettre le prix européen Better With Pets Award, organisé par Purina et doté de près de 90’000 euros ¬-100’000 francs suisses ¬ pour promouvoir des projets impliquant des personnes et des chiens travaillant ensemble. L’idée lancée par Marie Yates n’a pas remporté le premier prix, qui a été remporté par la Fondation néerlandaise OOPoeh grâce à une plateforme pour aider les personnes âgées à lutter contre la solitude.

Aide aux personnes âgées

Quand la compagne canine de Sonia est morte, elle a perdu le désir de sortir dans la rue. Puis Sophie, sa voisine de toujours, a eu l’idée de laisser son chien, Buffle, pour voir si elle pouvait lui remonter le moral. En fin de compte, ce geste a réussi à éloigner Sonia de sa solitude, lui redonnant le désir de marcher et de discuter avec ses voisins. C’est l’histoire qui a inspiré la Fondation néerlandaise OOPoeh.

“Nous aimons appeler le projet’les grands-parents qui s’occupent des chiens’, parce qu’il s’agit de tenir compagnie aux animaux de temps en temps parce que beaucoup de personnes âgées ne peuvent pas s’occuper à 100% d’un animal de compagnie “, dit Sofie Brouwer, directrice et fondatrice du projet.

“La solitude est un problème majeur qui touche de plus en plus de personnes, en particulier les personnes âgées, qui sont plus vulnérables car elles ont plus de difficultés à quitter la maison et à socialiser. De plus, de nombreux propriétaires de chiens aux Pays-Bas n’ont pas le temps de s’occuper d’eux “, dit Brouwer. De cette façon, l’action est double. Tous les projets finalistes cachent une histoire personnelle qui a inspiré l’initiative, comme Dutch Cell Dogs, qui aide les prisonniers à dresser des chiens maltraités, ou Medical Detection Dogs, qui étudie la capacité des chiens à détecter les premiers stades de la maladie de Parkinson. L’Espagne était également représentée par le Centre de thérapie assistée avec les chiens de l’Hôpital Sant Joan de Déu de Barcelone, une initiative unique au monde pour améliorer l’humeur et la capacité à faire face à des traitements longs ou douloureux par le contact avec ces animaux. Avec l’aide des chiens, des sélectionneurs ou des transformateurs, chacun dans un domaine différent essaie d’innover et d’aider la société.

plus d’informations sur annuaire-aas.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *