Sélectionner une page

 

Les chaudières font dorénavant parti des équipements ménagers d’un bon nombre de ménages. Toutefois, l’exposition aux risques liés à l’émission excessive de monoxyde de carbone fait peur à certains gens.

Risque d’exposition à l’émission de monoxyde de carbone

Pendant la période hivernale de 2015, l’ANSP a enregistré 800 cas d’intoxications liés au monoxyde de carbone. En effet, dans la plupart des cas, l’intoxication est causée par des dysfonctionnements d’appareils à combustion. Les chaudières figurent parmi ces dispositifs qui peuvent causer ce genre de risque.

robinet salle de bainEn raison des réactions de combustion dans les chaudières, l’émission de monoxyde de carbone est presque inévitable. Il s’agit d’un gaz toxique qui peut générer des gênes respiratoires mortelles. Cependant, il est possible de réduire ce risque à travers des simples mesures préventives comme :

  • L’aération des chambres et des logements pendant environ dix à quinze minutes,
  • La réduction des utilisations de chauffages qui fonctionnent avec du gaz, du charbon ou de l’essence,
  • La mise en œuvre d’un entretien régulier et périodique de chaque appareil de chauffage,
  • Etc.

Chaudière électrique, une meilleure solution

Malgré la disponibilité de certaines mesures de prévention, il existe une perspective plus fiable et sécurisée. C’est l’usage de chaudière électrique.

Ce type de chaudière n’émet pas du monoxyde de carbone, car elle n’effectue pas des combustions. De plus, la chaudière électrique ne nécessite pas des conduits d’évacuation de fumée. Ce qui fait que ce genre de chauffage réduit considérablement les risques d’intoxication. Encore, sachez que les chaudières électriques n’utilisent pas des matériaux toxiques.

Malgré cette vertu, il faut quand même une certaine précaution pour mieux profiter de ses bienfaits. Ainsi, il est nécessaire d’utiliser un régulateur et un système de programmation pour qu’elles soient plus efficaces. Cette mesure de prévention est surtout recommandée pour le chauffage des logements plus isolés.